Home / Actualités / Pollution -Mare-aux-Vacoas exposée

Pollution -Mare-aux-Vacoas exposée

Il y a de quoi s’inquiéter et se poser des questions. C’est au sujet de la pureté de l’eau qui coule de nos robinets. Les résultats d’une enquête menée par Action Direk est plus que troublant. Le réservoir de Mare aux Vacoas, serait menacé de pollution par des produits divers utilisés dans la culture vivrière.

 

Selon les informations confirmées, des planteurs de légumes se livrent à leurs activités sur des portions de terrains agricoles se trouvant en bordure du plus grand réservoir naturel du pays. Les différents produits à risques utilisés dans les champs atterrissent ainsi dans l’eau de Mare aux Vacoas, surtout en période pluvieuse. Et on peut s’imaginer, sans peine, ce cela représente comme menace à la santé publique. Nous avons rapporté quelques clichés pour bien situer les champs exposés.
La question qui se pose est donc la suivante: Comment personne ne s’est rendu compte de ce danger et comment a-t-il été provoqué ? Selon notre enquête, ces terres agricoles bordant le réservoir de Mare aux Vacoas ont été cédées à des agents politiques. Pour entreprendre leurs activités, ceux-ci se sont lancés dans un programme de déboisement. Les arbres se trouvant sur les lieux ont été coupés pour faire de la place à des légumes divers au préjudice de l’écosystème.
Les choses n’auraient pas dû se passer comme cela. Il est impératif que des mesures correctives soient immédiatement prises afin d’éviter tout risque de problèmes de santé et à plus long terme à des dégâts au réservoir lui-même.
Ces produits s’infiltrent dans le réservoir et il est à se demander dans quelle mesure cette eau, même traitée, ne serait pas impropre à la consommation.

Augmentation imminente des tarifs d’eau
Le Deputy Prime Minister l’a annoncé: les tarifs d’eau seront révisés à la hausse. Ivan Collendavelloo n’a avancé aucun chiffre, mais il a indiqué que, dorénavant, les tarifs seront calculés selon l’indice du coût de la vie. L’annonce a diversement été accueillie, mais a eu l’effet d’une douche froide pour bon nombre contre la mesure. Parmi les opposants, Jayen Chellum qui est à la tête de l’Association des Consommateurs de l’ile Maurice (ACIM). Mais pour le DPM, il n’y a aucune possibilité de retour en arrière. Le projet d’augmentation subit en ce moment même un fine tuning comme il l’a précisé et sera appliqué. Le gouvernement veut ainsi privilégier des augmentations étalées dans le temps plutôt qu’une hausse conséquente intervenant subitement après plusieurs années.
De telles augmentations des tarifs, selon la nouvelle formule proposée, interviendrait dans un contexte de cascade de hausses des prix. Donc de réduction du pouvoir d’achat de nos compatriotes. Au nom de quelle logique Ivan Collendavelloo viendrait donc imposer de nouveaux tarifs à la hausse si le pouvoir d’achat au lieu d’augmenter, continuait à baisser ? Une augmentation des tarifs d’eau serait une autre couleuvre à avaler après les hausses des prix des carburants.

– Raja PILLAY

About M. Julien

x

Check Also

Une demande de RANCON qui tourne mal pour les RAVISSEURS d’un jeune homme

Les maîtres chanteurs qui avaient demandé une rançon pour la libération d’un homme ...