Home / Actualités / Triste journée pour la presse mauricienne

Triste journée pour la presse mauricienne

Dans le cadre de la révélation de l’affaire BET365Tôt, ce matin, lundi 25 septembre, la police est venue arrêter les journalistes de l’express. Dès 4h50 elle était chez Yasin Denmamode, avec mandat d’arrêt et perquisition. Une heure plus tard, les policiers se sont rendus à Port-Chambly, chez le directeur des publications, Nad Sivaramen.

Message de Nad Sivaramen, Yasin Denmamode et Axcel Chenney en ce jour dramatique pour la démocratie : «En 2017, la police débarque chez nous avec un mandat d’arrêt à 4 heures du matin. Les policiers ont grimpé sur les murs, terrorisé les familles. Sommes-nous de vulgaires criminels ? Pourtant il suffisait d’un simple appel ou d’une communication écrite pour nous convoquer. On serait venus avec nos avocats comme dans tout pays débarrassé d’un État policier. Depuis le début du Yerrigadoogate, «l’express»est en faveur de la vérité et la justice. Nos hommes de loi prendront rendez-vous pour nous avec les Casernes centrales. Nous rassurons nos familles, nos amis et nos lecteurs. On se porte bien. «#FightForTruth.»

About Redaction

x

Check Also

Maurice rouvre ses FRONTIERES avec l’un des taux de VACCINATION complète les plus élevés en Afrique

Maurice se prépare à la réouverture de ses frontières avec confiance et ...