Home / Actualités / Journalistes Under Arrest : mais bénéficient du privilège de rentrer chez eux

Journalistes Under Arrest : mais bénéficient du privilège de rentrer chez eux

Après le deuxième volet de leur interrogatoire ‘under warning’ mardi le 26 septembre, Nad Sivaramen, et ses collègues Axcel Chenney et Yasin Denmamode ont été autorisés à rentrer chez eux.  Petite confusion dans les déclarations des hommes et loi et celles l’inspecteur Shiva Coothen. Tandis que les avocats de Axcel Chenney et de Yasin Denmamode ont l’impression que leurs clients ne sont pas en état d’arrestation, l’inspecteur est d’un avis contraire. Selon l’inspecteur, les journalistes ont été entendus ‘under warning’ et sont à la disposition de la police, et  ’ il coule de source qu’ils sont ’under arrest’ mais ils bénéficient le privilège de rentrer chez eux.

 

Nad Sivaramen, le directeur des publications de La Sentinelle est toujours sous le coup d’une arrestation mais il est libéré sur parole. Son avocat Herve Duval dit ne pas comprendre la tournure des choses, toutefois lui et son client seront là demain aux Casernes centrales. « Demain, on revient. Comme hier, l’enquête s’est bien passée. Autant on n’est pas d’accord avec le fond de la chose mais aucun problème avec la forme » déclare l’homme de loi.

 

Me Robin Ramburn, avocat de Yasin Denmamode est d’avis que « l’interrogatoire est terminé, tout s’est bien passé comme hier. Les policiers ont été très courtois et les procédures ont été suivies. On doit, toutefois, revenir demain. Mon client n’est pas en état d’arrestation et on reviendra demain ».

 

Après son interrogatoire, Axcel Chenney très serein avance un peu dans le même sens, « nous avons été interrogés toujours ‘under warning’. Nous ne sommes pas en état d’arrestation. Les éléments que la police a mis devant nous des éléments très intéressants. Très jolie à voir. Peut-être l’enquête de l’express sur l’affaire Bet365 n’est pas finie. »

 

Pour le responsable de la cellule de communication de la police, toutes les personnes citées doivent être entendues. Rapellons que cette enquête fait suite aux allégations d’Husein Abdool Husein Abdool Rahim. Nous analysons les dépositions et les personnes incriminées seront poursuivies. Un exercice d’identification a été fait comme le veut la procédure.

About Redaction

x

Check Also

NEF – Distribution des tablettes aux étudiants à St Pierre

Des étudiants des Grades 10 à 13, au nombre de 542, ont ...