Home / Politique / A week is a long time in politics: Soodhun, le No. 4 perd sa place au gouvernement en 4 jours

A week is a long time in politics: Soodhun, le No. 4 perd sa place au gouvernement en 4 jours

Comment vrai est cette déclaration Dimanche dernier, Showkutally Soodhun , No. 4 du gouvernement, ne pensait pas qu’en l’espace de 4 jours, il sera appelé à démissionner comme ministre des terres et du logement. Mardi 7, le Premier ministre est mis au courant d’une vidéo incriminant son ministre. Il demande une enquête, la tension monte, les forces vives font entendre leurs voix, vendredi, Pravind Jugnauth demande à Soodhun de démissionner. Dimanche le 11, nous apprenons que Mahen Seeruttun, le ministre de l’Agro-industrie, va prendre le portefeuille du logement et des terres.

 

Cette nomination vient ainsi mettre fin aux rumeurs qui étaient une source d’embarras. Qui sera promu No. 4 du gouvernement ? Vishnu Lutchmeenaraidoo, Nadho Bodha …

 

Showkutally Soodhun a dominé les conférences de presse du samedi 11 novembre. Même si les dérives ne Soodhun ne seront pas oubliées de sitôt, la grande question est pourquoi le leader de l’Opposition a décidé de remettre la vidéo a un journaliste, et le timing. Selon le leader de l’Opposition, dès il a pris possession de cette vidéo, il avait le choix entre la poster sur le net, la déposer à l’Assemblée ou encore de demande à la police de faire une enquête. Mais n’ayant pas confiance dans la police après ce qui s’est passé lors de l’enquête quand Soodhun l’avait menacé de mort. Et c’est le DPP qui a finalement décidé de poursuivre Soodhun. Dont, il a préféré donner la vidéo à un journaliste d’investigation pour enquêter.

 

Xavier Duval a aussi dénoncé «la politique d’exclusion » et « discriminatoire» du gouvernement vis-à-vis une section de la population. Le leader de l’opposition estime que Showkutally Soodhun aurait dû être révoqué depuis longtemps. Dans un pays qui prépare son cinquantième anniversaire de l’indépendance du pays, les « racistes en politique » n’ont pas de place.

Les agissements de Soodhun sont une entorse à l’unité nationale.

 

Kugan Parapen de Rezistans ek Alternativ croit que le président du MSM n’a pas le droit moral de rester comme député. Rezistans ek Alternativ affirme que c’est sous la pression populaire que Pravind Jugnauth a décidé de demander à Soodhun de démissionner. Kugan Parapen questionne le choix de Xavier Duval de donner la vidéo à des journalistes.

 

Alan Ganoo s’interroge sur le silence de la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakin concernant la démission de Showkutally Soodhun. Le leader du Mouvement patriotique pense que maisons de la National Housing Development Corporation, n’ont pas été construites uniquement pour une seule communauté.

 

Paul Bérenger demande qu’après ces quelques jours difficiles, tout le monde doive se ressaisir. Au Parlement d’abord mais aussi à travers le pays ».

Il trouve que « les choses se détériorent depuis un certain temps, avec le comportement des élus au parlement, il estime que d’autres députés ne font pas honneur au Parlement, par exemple, Ratnah, Soodhun, Dayal, Tarolah et Henry.

 

 

 

About Redaction

x

Check Also

Roshi Badhain dans le ROUGE – affirmations et démentis s’entrechoquent mais que dit la quarantaine Act ?

Le DCP Krishna Jhugroo à la conférence de presse du National Communication ...