Home > Actualités > Pratique de recrutement : on s’étonne des emplois réservés aux enfants ‘lacage de Roche Bois’ mais pas ceux aux proches du pouvoir

Pratique de recrutement : on s’étonne des emplois réservés aux enfants ‘lacage de Roche Bois’ mais pas ceux aux proches du pouvoir

Un article qui sent le téléguidage sur le recrutement à la Cargo Handling Corporation a paru ce dimanche. On découvre aujourd’hui, que cette pratique de postes réservés pour leurs enfants, comme le confirme la Port Louis Maritime Employees Association une pratique contraire à l’Equal Opportunities Act. L’Equal Opportunities  Commision existe toujours . On apprend aussi dans le même journal que le State Law Office (SLO) et l’Equal Opportunities Commission (EOC) considèrent cette pratique « illégale », volant l’Equal Opportunities Act.

Dommage qu’on n’ait rien entendu de sorte dans le recrutement des proches du pouvoir qui est fait selon Put Family First, ou protège nou montagne.

Le recrutement de 66 meter readers, effectué par le Central Electricity Board (CEB) avait soulevé des interrogations. Selon la liste des recrues, 30 sont issues de la circonscription n° 19 (Stanley-Rose-Hill), soit celle d’Ivan Collendavelloo, ministre des Services publics et leader du Muvman Liberater.Toujours selon cette liste, quatre de ces employés viennent de la circonscription n° 7 (Piton-Rivière-du-Rempart), qui est celle du député du Muvman Liberater Ravi Rutnah. Et ils sont quatre à habiter dans la circonscription n° 20 qui a comme député Anil Gayan, autre membre du Muvman Liberater.

Shakeel Mohamed s’élevait contre la liste de personnes recrutées comme « helpers » et « cleaners » dans les hôpitaux, ces recrues sont issues majoritairement des circonscriptions 19 et 20. A quoi, le vice-Premier ministre avait dit que le gouvernement de l’alliance Lepep « corrige l’injustice » faite par l’ancien régime vis-à-vis des habitants des circonscriptions 19 et 20.

La liste des 60 médecins récemment recrutés par le ministère de la Santé  à susciter la polémique. Même une PNQ du leader de l’opposition d’alors, Paul Bérenger qui souhaitait que le récent exercice soit annulé et que la Public Services Commission (PSC) s’occupe à nouveau du recrutement.

On ne comprend pas pourquoi la PSC avait délégué ses pouvoirs au ministère. La dernière fois que la PSC a délégué ses pouvoirs au ministère pour le recrutement de médecins sous contrat remonte à 2011. Il est apparu que certains seraient les conjoints de proches de personnalités politiques. Et que d’autres seraient apparentés à des «agents» travaillant pour des politiciens. Plusieurs sources proches du ministère de la Santé avancent que la procédure normale voudrait que l’exercice d’entretien soit mené par trois hauts fonctionnaires. Or, lors du recrutement qui a eu lieu en août, seul un haut gradé de la Santé et deux fonctionnaires étaient présents. Et l’entretien n’aurait duré que cinq minutes par candidat. Par ailleurs, les critères de sélection sont également montrés du doigt. Comment expliquer que pour ces postes contractuels, des médecins fraîchement reconnus est préséance sur des centaines d’autres qui attendent ?» s’interroge Zouberr Joomaye, président de la commission Santé au sein du Mouvement militant mauricien.

Tout cela nous amène à cet article qui vient parler de zenfants lacage quand il s’agit des habitants de Roche Bois et les environs.

About Redaction