Breaking News
Home > Economie/Affaires > Stimuler le secteur de la construction pour relancer l’économie

Stimuler le secteur de la construction pour relancer l’économie

 

Le ministre des Infrastructures nationales et du Développement communautaire, Mahendranuth Sharma Hurreeram, a mis en exergue l’importance de l’industrie de la construction dans la relance de l’économie post-Covid-19, lors de son intervention sur les débats budgétaires à l’Assemblée nationale le vendredi 12 juin 2020.

« Aujourd’hui, cette industrie, avec une enveloppe budgétaire de Rs 40 milliards, est propulsée à un autre niveau et préservera des milliers d’emplois », a-t-il dit. Il a rappelé que le secteur emploie directement et indirectement quelque 120 000 travailleurs, soit 22% de la main-d’œuvre totale, et qu’en 2019, sa contribution au produit intérieur brut était de 9,7%.

 

La phase 2 du métro express entre Rose Hill et Curepipe, un barrage à Rivière des Anguilles, des logements sociaux, la modernisation des terminaux de bus et des gares routières, des nouveaux routes et ponts, un brise-lames, un port de pêche et le terminal de croisière sont autant de projets de développement prévus par le budget 2020 – 2021, a ajouté M. Hurreeram.

 

 

Les projets routiers 

 

Le ministre s’est aussi attardé sur les projets qui seront entrepris par la Road Development Authority (RDA) et la National Development Unit (NDU). La RDA mettra en œuvre 27 projets sur une période de trois ans : neuf projets à hauteur de Rs 5,5 milliards sont en cours et 18 nouveaux seront mis en œuvre à hauteur de Rs 5,2 milliards.

 

Quant à la NDU, elle procède actuellement à des travaux de modernisation et de construction de drains à travers le pays. Une somme supplémentaire de Rs 1,2 milliards a été allouée à la NDU pour des travaux de drains dans les zones identifiées par la Land Drainage Authority comme étant à haut risque et sujettes aux inondations.

 

Par rapport au développement communautaire, le ministre a annoncé la construction et la modernisation d’une série de structures telles que des foires commerciales, des complexes polyvalents, des incinérateurs, un centre sportif, un parc de loisirs, quelque 200 routes secondaires et 27 autres installations.

 

Les mesures incitatives dans la construction

 

Les autres mesures incitatives pour le secteur de la construction sont:

 

  • L’exemption des frais liés au Building and Land Use Permitpour la construction d’usines de fabrication de produits pharmaceutiques, d’usines de transformation agro-alimentaire et d’entrepôts.

 

  • Une procuration numérique pour faciliter l’achat de biens immobiliers par des acheteurs étrangers.

 

  • Le prolongement du Construction of Housing Estate Schemeainsi que l’Acquisition of Newly Built Dwellings Scheme pour une période additionnelle de deux ans ; et en élevant, sous ces deux régimes, la limite d’éligibilité de la valeur de l’unité de logement de Rs 6 millions à Rs 7 millions.

 

  • Le paiement de la TVA à partir de la date de réception au lieu de la date de facturation pour les marchés publics relatifs à des travaux de construction.

 

  • Pour les projets gouvernementaux d’un montant maximum de Rs 300 millions, les contracteurs seront payés dans un délai plus court de 28 jours au lieu de 56 jours. Toute somme retenue sera payée intégralement dans un délai de six mois au lieu de douze mois.

 

  • Les projets publics dont les investissements sont inférieurs à Rs 300 millions et pour lesquels une pré-qualification n’est pas requise par le Central Procurement Board, seront ouverts aux seules entreprises mauriciennes.

 

  • La Construction Industry Development Board Actsera amendée afin de revoir le mécanisme de notation des contracteurs.
  • Source GIS– 15 juin 2020

About Redaction