Breaking News
Home > Actualités > Double drame – la fin tragique d’un père et de son fils

Double drame – la fin tragique d’un père et de son fils

Jeudi 16 juillet 2020. Une date gravée à jamais dans la mémoire de cette famille de Quartier Militaire. Deux décès en un seul jour à la suite d’un terrible accident de la route impliquant une voiture de maître et un autobus de la Corporation Nationale de Transport, accident ayant  fait deux victimes : Ziad Rohomad un restaurateur âgé de 42 ans et de son fils de  11 ans Ridwan, qui fréquentait la State Secondary School de la région.

En ce jour fatidique, Ziad Rohomad  est au volant de sa voiture, une Toyota de couleur grise.  Il venait de récupérer son fils à l’école. Le drame s’est joué  lorsque le conducteur de la Toyota, selon les faits rapportés, a dépassé des véhicules. Il a foncé tout droit vers un autobus qui arrivait en sens inverse.  Le choc frontal était inévitable et l’impact d’une rare violence.

Le chauffeur de l’autobus âgé de 59 ans a confié à la police qu’il  roulait tranquillement à environ 40 km heure sur la route sortant de St Julien en direction de Quartier Militaire, lorsqu’un bolide a foncé directement sur lui. Il n’a pu rien faire pour éviter l’accident. Sinon d’écraser sa pédale de frein dans un effort désespéré d’éviter le pire. Les passagers à bord de son bus sont projetés à l’avant.

 

Le conducteur coincé dans son véhicule ,

 

Tout de suite après l’accident, les premiers secours sont organisés avec en première ligne des occupants du bus encore sous le choc.  D’autres automobilistes qui se sont arrêtés, ont accouru. Conjuguant leur efforts, ils arrivent à ouvrir la portière arrière de la voiture. Ils vont constater  que le gosse de 11 ans ne donnait plus aucun signe de vie. Son corps se trouvait à l’arrière du véhicule.  Mais l’adulte lui, était retenu prisonnier  dans un enchevêtrement de métaux. Il respirait encore, mais il était dans un piteux état.

A défaut de moyens pour arriver à l’extirper de l’amas de ferraille, il a fallu attendre les secours. Ce sont d’abord les pompiers de Curepipe qui ont rappliqué et qui, à l’aide de leurs équipements spéciaux, sont parvenus à le dégager.  Une fois aux urgences, Ziad Rohomad sera entre la vie et la mort. Tous les efforts pour le sauver seront vains. Il succombera à ses blessures en début de soirée.

Les proches sont anéantis par cette double disparition. Ils gardent du tout jeune garçon parti à la fleur de  l’âge, le souvenir de quelqu’un qui était la lumière de la maison où il grandissait en compagnie de son père et des ses grands parents. C’était un petit gars  promis à un bel avenir. Il montrait certaines capacités précoces dans l’électronique. . Ridwan était aussi très social, aimé et apprécié de ses camarades de classe.

La mort du père et de son fils a plongé leurs proches dans un deuil insoutenable.

Un seul passager du bus a été légèrement blessée. Il s’agit d’une jeune fille de 17 ans qui a du recevoir des soins à l’hôpital de Flacq.

Le chauffeur de l’autobus blessé au tibia a été soumis à l’alcootest qui s’est révélé négatif. Il est provisoirement inculpé d’homicide involontaire. La police poursuit son enquête pour établir les circonstances exactes de l’accident mortel.

 

La Rédaction

About Redaction