Breaking News
Home > Actualités > Affaire criminelle : Drame conjugal – Poignardée à mort par son mari

Affaire criminelle : Drame conjugal – Poignardée à mort par son mari

 

Une véritable boucherie. C’est à quoi se résume l’agression mortelle d’Anju Umawatee Somrah âgée de 34 ans le dimanche 9 juillet 2017 à Flacq. Son agresseur qui n’est autre que son mari, s’est acharné sur elle après l’avoir enfermée dans une chambre. Bien que la jeune femme était déjà morte, il continuait à lui porter des coups sous le regard horrifié de la mère de la victime et de ses propres enfants. La victime avait pourtant un Protection Order.

Ce cas qui remonte à 2017 est l’illustration du sort des femmes victimes de violence domestiques. Les autorités ont annoncé des mesures pour la combattre. Retour en arrière sur ce cas qui avait fait la une de la presse:Durant ses 14 années de mariage, la vie n’a pas été facile pour Anju qui selon différents témoignages avait à subir les violences de son mari. Elle a souvent été conseillée de le quitter pour mener une vie plus tranquille avec ses enfants. Mais elle gardait l’espoir que son mari finirait par changer. En plus, elle semblait résignée à son sort. C’est pourquoi elle a préféré ne pas bouger.

La suite sanglante

C’est elle qui travaillait dur pour s’assurer que rien ne manque à la maison. Quand la coupe a débordé après un énième déchaînement de violence, la jeune femme a décidé de demander l’aide de la cour.  Une Protection Order lui a ainsi été délivrée. En même temps, connaissant ce dont son mari était capable, et sachant qu’il pourrait débarquer à n’importe quel moment, elle décide de changer de maison.  Elle choisit d’en prendre une en location à Terre Rouge, près de celle de ses parents. C’était une quinzaine de jours avant le drame. Elle a filé en douce en emmenant ses enfants avec elle. Elle n’a pas voulu aller habiter chez ses parents dans le village. C’est pour leur éviter des ennuis. Son mari n’hésiterait pas à débarquer pour leur faire du tort.

Le plan diabolique

Sudhir Somrah s’est pourtant manifesté. En dépit du Protection Order, l’interdisant de s’approcher de sa femme, il avait décidé d’en passer outre. Quinze jours après le départ de son épouse, il enfourche sa moto à destination de Terre Rouge. En chemin, il s’arrête pour acheter des friandises pour ses enfants. Et aussi un couteau.

La suite est comme sortie d’un film d’horreur. Une fois à destination, il a attendu que son épouse revienne de son travail. C’est ainsi qu’il a pu la surprendre et l’entraîner dans une chambre. Après avoir verrouillé la porte, il s’est acharné sur elle.  Alerté par les cris de la jeune femme, ceux présents ont enfoncé la porte. Leur sang se glace en voyant Sudhir Somrah son couteau à la main en train de porter des coups à son épouse. Il a aussi  commencé à se mutiler à l’aide de son arme.

Les voisins arrivant trop tard pour secourir Anju, ont fait passer un mauvais quart d’heure à Sudhir Somrah. Celui-ci a ensuite été remis entre les mains de la police. Jugeant son cas sérieux, les policiers l’ont conduit à l’hôpital.

About Redaction