Breaking News
Home > Politique > La police débarque chez l’internaute Fariha Ruhomally à 6 h 30 du matin

La police débarque chez l’internaute Fariha Ruhomally à 6 h 30 du matin

Fariha Ruhomally est une internaute très active sur les réseaux sociaux. La jeune habitante de Quatre Bornes est encore dans son lit lorsque vers 6 h 30 du matin le jeudi 23 juillet sa maison est subitement envahie par une douzaine de policiers. Ils étaient venus pour l’arrêter.
Une accusation de violation de l’Information and Communication Technology Act  est portée  contre elle suite à une  plainte  de la Private Parliament Secretary, Tania Diole. La député correctif  de la circonscription No 19 – Belle Rose – Quatre Bornes  s’est sentie  « annoyed» par des commentaires publiés à son sujet par Fariha Ruhomally sur sa page Facebook le 5 mai dernier. Tania Diole avait été traitée par la facebooker d’opportuniste et d’auto flatterie
La police a agi promptement et a emmené Fariha Ruhomally aux casernes centrales où sa déposition a été enregistrée en présence de son avocat Me Neelkanth Dulloo. Puis direction, la magistrature de Port-Louis. La police n’a pas objecté à sa remise en liberté sous caution et elle a pu rentrer chez elle le même jour après avoir payé une caution de Rs7 000 et signé un engagement de Rs50 000.
La nouvelle de cette arrestation a suscité de grands débats sur la liberté d’expression et est diversement interprétée dépendant du camp auquel on appartient. Il y a un argument qui veut que lorsqu’on choisit la vie publique on soit nécessairement exposé à des critiques et qu’on devrait l’accepter. D’autres qui comme Raj Ramlagun, entendu à l’antenne, qui a avancé une règle de base: celle qui veut qu’on n’utilise pas contre autrui des termes qu’on ne voudrait pas qu’ils soient utilisés   contre soi-même.
Par ailleurs, il y a la méthode de la police qui est pointée du doigt. Était-il nécessaire de traiter Fariha Ruhomally au même titre qu’un repris de justice? Une convocation en bonne et due forme n’aurait-elle pas suffi ?

 

 

 

 

About Redaction