Home / Uncategorized / Mort des dauphins dans le sud est – Même des hommes les plus endurcis  ont versé des larmes

Mort des dauphins dans le sud est – Même des hommes les plus endurcis  ont versé des larmes

Des habitants du sud sont sous le  choc  lors de la découverte, tôt ce jeudi 26 août, des dauphins morts sur le rivage à Grand Sable et Pointe aux Feuilles  dans le sud-est.  La  nouvelle diffusée par les médias et relayée sur les réseaux sociaux a provoqué une véritable onde de choc mêlée d’un sentiment de tristesse. Il a semblé qu’on ne  s’était pas encore réveillé du cauchemar de la marée noire provoquée par le vraquier paraméen, le  MV  Wakashio, qui s’est échoué sur la barrière de corail de Pointe d’Esny le samedi 25 août provoquant un désastre écologique jamais connue dans notre histoire.

Au sein de certaines familles, l’émotion était palpable. Même des hommes n’ont pu contenir leurs émotions.  Comme ce propriétaire et chauffeur de poids lourd qui sous son aspect sévère et bourru ,  a confié à notre journaliste à quel point les photos des dauphins l’ont bouleversé: “Mo dire ou madame,  le temps mo finn guette sa bann fotos Dauphins morts lors la plage, mo pas kapave tini, mo fine ploré’.

La pollution de l’eau de mer serait-elle à l’origine de ce carnage avec  18 cas de mortalité parmi les cétacés pour la première journée du jeudi 26, un bilan qui ne cesse de s’alourdir avec des nouveaux cas répertoriés ce vendredi 27 août  2020. Ce qui n’augure rien de bon. Pour des pécheurs de la région qui disent connaître le secteur comme leur poche, il s’agirait des effets de la pollution de l’eau.

Les dauphins, explique l’un d’eux se déplacent en groupe  dans les eaux profondes et sortent la tête hors de l’eau pour respirer. Puis ils s’aventurent aussi dans le lagon où pullulent les petits poissons qui leur servent de nourriture. C’est lors de ce passage dans nos eaux “polluées” qu’ils ont été condamnés et se heurtant  contre les récifs.

Les vues des experts et celles des pêcheurs

Il est paru évident pour ces pêcheurs qu’il s’agit la d’une relation de cause à effet. La pollution provoquée par le déversement de l’hydrocarbure dans le lagon à la suite de l’échouement du vraquier, a fini par toucher l’écosystème marin ainsi que les animaux, dont principalement les crétacées dont certaines appartienne à la race des dauphins. D’où le sort fenestre réservé à ces animaux aquatiques qu’affectionne tant les humains.

Mais les sources officielles avancent que la mort des dauphins ne peut pas être attribuée à l’hydrocarbure. Les blessures que portent certains dauphins seraient dues aux attaques des requins. Il n’y a pas de traces apparentes d’huile dans leur gueule ou sur leurs corps . Ils ont été pris en charge par l’ Albion Fisheries Research Centre (AFRC). Des   échantillons seront envoyés à l’Ile de la Reunion aux fins d’analyses.

Les résultats devront permettre de connaître les causes exactes de hécatombe qui a frappé.

 

Légende: On ne s’est pas encore réveillé du cauchemar

About Redaction

x

Check Also

Après un lourd SUSPENSE – Anil Kumar Deep nouveau PATRON aux casernes centrales.

Après un long suspense autour du choix du nouveau commissaire de police, c’est ...