Breaking News
Home > Politique > Le PM félicite les marcheurs du 29 août mais ne fait aucune mention de Bruneau Laurette

Le PM félicite les marcheurs du 29 août mais ne fait aucune mention de Bruneau Laurette

Dans son discours livré sur les ondes de la MBC dans la soirée du lundi 31 août, le Premier ministre aura pris ses détracteurs à contre-pied. Pravind Jugnauth a loué les Mauriciens qui ont défilé dans la capitale pour leur bonne conduite.  Il a salué leur sens de la discipline et de paix, tout en affirmant que leurs doléances seront prises en considération. Il n’a pas mentionné une seule fois le nom de celui à la tête de la marche historique, en l’occurrence le travailleur social Bruneau Laurette.

Pravind Jugnauth a, en effet, choisi pour l’occasion de d’attribuer un certificat de bonne conduite aux personnes qui ont défilé dans la ville de Port Louis : « Je tiens à saluer, dit-il, tous les Mauriciens qui ont participé à la marche pacifique sans recourir à la violence et dans le respect de l’ordre publique. Cela vient démontrer que notre démocratie est vivante et qu’elle fonctionne.  Maurice est un modèle de démocratie où la population a toujours respecté les résultats des élections’’, a-t-il aussi tenu à souligner.

Ce qui a amené le PM à répondre à d’autres critiques. En affirmant que cette marche « est aussi une preuve vivante qu’il y a une liberté d’expression dans notre pays. »

Puis, s’adressant directement aux marcheurs, le PM a enchaîné en disant que le gouvernement a pris note de leurs attentes concernant l’environnement. « Je peux vous dire que nous avons les mêmes préoccupations, surtout pour faire la lumière sur le MV Wakashio.

Gare aux conclusions hâtives

Le PM est revenu sur le silence radio observé par le vraquier et des conditions du naufrage qui restent encore à être élucidées. « Pourquoi, s’interroge-t-il,  le MV Wakashio n’a-t-il  pas répondu aux appels du National Coast Guard ? Etait-ce un accident où un acte délibéré de sa part ? Si tel était le cas, au profit de qui ? se demande le PM avant de faire un plaidoyer en faveur de la retenue :  « Nous ne pouvons pointer du doigt et porter des accusations à droite et à gauche sans avoir examiné tous les éléments. »

« C’est la raison pour laquelle une Court of Investigation qui sera présidée par un  ancien juge va enquêter sur l’affaire Wakashio. « Et vous pouvez compter sur moi pour prendre les actions nécessaires », a insisté le Premier ministre.

Dans le même souffle, Pravind Jugnauth a insisté sur l’urgence du moment. Les opérations de nettoyage vont se poursuivre. La préoccupation du gouvernement est aussi de s’occuper du sort de ceux qui souffrent de la dégradation de leur environnement.

 

Les jeunes mis à contribution sous les ailes du PM Office

 

Déjà le gouvernement a mis sur pied un Wakashio Support Cell qui sera à l’écoute des victimes des régions affectées. Une autre mesure a trait à l’institution d’un  National Youth Environment Council qui va opérer directement sous la tutelle du bureau du Premier ministre. « Le travail va démarrer rapidement » , a  annoncé Pravind Jugnauth pour clore sous le chapitre de protection de l’environnement.,

 

About Redaction