Breaking News
Home > Actualités > Fratricide – Passé à tabac et laissé pour mort dans sa chambre à Bambous

Fratricide – Passé à tabac et laissé pour mort dans sa chambre à Bambous

 

 

Ils sont armés jusqu’aux dents lorsqu’ils débarquent dans la maison où vit Dhiraj Goodram  âgé de 24 ans à Allée Tamarin, Bambous. Le jeune homme, un toxicomane  faisait voir de toutes les couleurs à son père qu’il frappait.

Dhiraj ne s’attendait pas à voir débarquer  le matin du  dimanche 4 octobre, son frère aîné, Rajkumar 26 ans qui vit lui à Bois-Chéri. Celui-ci est accompagné de deux  hommes. Ils sont armés d’une barre de fer et d’un gourdin et vont s’en servir pour le frapper.

Dans le secteur où les maisons sont proches les unes des autres, on a entendu le bruit de la bagarre. Puis subitement, un grand silence.

Les trois hommes ont quitté les lieux laissant  Dhiraj, inconscient sur place. Le jeune homme  portait de graves blessures sur le visage. Le père de la victime Hurrydev Goodram un garde sécurité  a assisté à la tragédie. La nouvelle s’est vite répandue dans le voisinage et la police a été mandée. Le blessé reposait sur un drap posé à même le parquet de sa chambre.

Les agresseur sont eux partis chacun de son coté et c’est en fin de journée en ce jour dominical que Rajkumar a été interpellé par la police criminelle. Il n’a pas  tardé à faire des aveux. Il a expliqué qu’il n’était pas de son intention de tuer, mais plutôt d’infliger “une bonne correction” à son frère, qui est pris dans l’engrenage de la drogue synthétique et qui frappait leur père.

Le père assiste impuissant à l’agression de son fils

Les disputes entre les deux hommes étaient monnaie courante, comme le confirmera d’ailleurs Hurrydev lui-même. Dans un premier temps, il a dit ne pas être au courant des événements sanglants à son domicile, mais a fini par tout révéler à la police. C’est-à-dire qu’après être rentré chez lui, sortant du boulot, il a vu son fils aîné en compagnie de deux individus. C’est alors que l’agression mortelle a eue lieu sans qu’il puisse faire quoi que ce soit.

La police de Bambous et la CCID se sont lancés à la recherche des trois hommes et ont pu en fin d’après midi mettre la main  sur Rajkumar. Les deux autres hommes ont été arrêtés lundi. Ils sont inculpés d’homicide. Le corps de la victime a été envoyé à la morgue de l’ hôpital de Candos. Le médecin-légiste, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal, a attribué le décès à de multiples blessures à la tête ayant  provoqué une hémorragie interne.

L’épouse de Hurrydev, qui ne sort jamais de chez elle, n’a pu être entendue par la police en raison de son état de santé mental.

Les complices arrêtés un jour après par la MCIT

A la suite de cette agression mortelle, les deux autres suspects ont été arrêtés lundi par la police criminelle et ont été traduits devant le tribunal de Bambous le même jour sous une accusation provisoire de meurtre. Il s’agit de Louis Eric Furtau, 45 ans  et Jean Désiré Laval Jean, 46 ans. Ils sont amis et collègues de travail du principal suspect Rajkumar Goondram. C’est ce dernier qui les a incités à l’accompagner pour corriger son frère.

About Redaction