Breaking News
Home > Actualités > Chagos –Le Premier ministre dénonce l’hypocrisie des gouvernements anglais et américain

Chagos –Le Premier ministre dénonce l’hypocrisie des gouvernements anglais et américain

Le Premier ministre s’est livré à de virulentes attaques contre les gouvernements anglais et américain pour leur “hypocrisie” sur le dossier Chagos. C’est-à-dire que ces deux puissances, tout en se montrant critiques envers certains pays coupables de violation des droits de l’homme, se livrent eux-mêmes à de tels excès. Il a lancé un vibrant appel au ralliement national derrière son gouvernement dans ce combat pour la rétrocession de Diego Garcia et  la souveraineté mauricienne sur les archipels.

Pravind Jugnauth a lancé cette nouvelle offensive qui sera sans relâche jusqu’à la victoire finale lors de la célébration à Pointe aux Sables le dimanche 18 octobre  de la réunion consultative sur le séga tambour chagocien organisée conjointement par le National Heritage Fund et le Chagossians Welfare Fund.

A cette occasion, Olivier Bancoult, chairperson du Chagossian Welfare Fund a insisté que «  la diginité des Chagossiens n’est pas à vendre. » Il répondait ainsi à la promesse d’aide financière aux Chagossiens vivant à Maurice, aux Seychelles et en Angleterre, promesse de la Grande Brétagne qui est restée vaine et qui “ne sera jamais tenue”, a notamment déclaré le leader du Groupe Refugiés Chagos.

 

La honte sur les deux superpuissances

A l’occasion de cet événement le discours très attendu du Premier ministre a pris l’allure d’une véritable sortie en règle contre les gouvernements anglais et américains. “Je peux vous assurer, a-t-il dit que mon objectif c’est qu’un jour le sega tambour va résonner sur Diego Garcia. En d’autres mots que le droit de retour des Chagociens sur leur terre natale sera une réalité.

Les Anglais, a-t-il poursuivi, se font les champions des droits humains, mais agissent en violations des conventions internationales  : « Les Anglais ont déraciné tout un peuple de Chagociens. Et cela avec la complicité  des Etats Unis. Voyez de quelle manière ils critiquent certains pays sur les droits de l’homme. Ils sont les champions de la défense d’une telle cause. Mais ils sont des champions dans l’utilisation du double langage. Regardez ce qu’ils ont fait avec les Chagossiens et comment ils persistent dans leur œuvre. Ce sont des hypocrites et je dis qu’il est  honteux de leur part lorsqu’ils parlent des droits de l’homme et du respect des institutions internationales.

“Notre combat, a enchaîné l’intervenant, c’est pour une cause défendue par la majorité des pays dans le monde. C’est pourquoi malgré les forces occultes à l’œuvre pour tenter de nous déstabiliser, nous n’allons pas reculer comme le dit d’ailleurs Olivier Bancoult. Mon appel est que nous devons tous être unis dans ce combat »

Olivier Bancoult : Notre dignité n’est pas à vendre

Le leader du Groupe Refugies Chagos a abondé dans le même sens que le premier ministre : “Nous sommes fiers de notre combat et fiers d’être à côté du gouvernement mauricien. Nous tenons à remercier infiniment sir Anerood Jugnauth (présent dans la salle) pour son courage, pour sa détermination suivis par le Premier ministre. Dans quelques jours cela fera quatre ans depuis que les Anglais avait promis un support package pour améliorer les conditions de vie des Chagociens à Maurice, aux Seychelles et en Angleterre. Nous le Groupe Refugies Chagos nous disons que notre dignité n’est pas à vendre et que l’attitude à adopter est de ne pas se laisser berner par les fausses promesses sur les assistances financières.

Il ajoutera d’ailleurs qu’il ne faut pas compter dessus avant de conclure en ces termes: “Vous valez plus que cela”

Avinash Teeluck, ministre des Arts et du Patrimoine culturel a pour sa part fait ressortir que le gouvernement a démontré sa détermination dans son combat et que la sincérité  des paroles du Premier ministre se traduit par ses actes.

 

 

 

 

.

About Redaction