Home / Uncategorized / Produire plus localement pour réduire la dépendance sur les importations

Produire plus localement pour réduire la dépendance sur les importations

 

Le Premier ministre,  Pravind Jugnauth, a fait un plaidoyer pour une meilleure production alimentaire locale et une plus grande autosuffisance.  C’était ce jeudi 17 décembre  lors du lancement d’un atelier de travail ayant pour thème Entreprendre pour l’auto-suffisance, au conseil de district de Moka.

La Vice-premier ministre, ministre de l’Education, de l’Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie,  Leela Devi Dookun-Luchoomun, et le ministre du Commerce et de la Protection des Consommateurs, Yogida Sawmynaden, étaient présents.

Cet atelier est une initiative du Citizen’s Advice Bureau et de la National Development Unit en collaboration avec la Development Bank of Mauritius Ltd, le Food and Agricultural Research and Extension Institute et le National Women’s Council.

L’autosuffisance une nécessité

Le Premier ministre a souligné que la pandémie de la COVID-19 a tiré la sonnette d’alarme sur la nécessité d’être autosuffisant et de produire plus au niveau local. Selon lui, il est important pour que tout un chacun contribue à ce que le pays ne soit pas confronté à une pénurie de légumes et de fruits. Il a insisté sur la nécessité de réfléchir à de nouvelles façons de produire localement et de réduire la dépendance sur les importations.

Il a déploré le fait qu’au fil des années, la production locale a connue une baisse considérable. Il a donc lancé un appel à la population pour qu’elle se tourne vers les cultures pratiquées pour la consommation familiale. Le gouvernement, a-t-il fait ressortir, s’est engagé à encourager la production locale de cultures vivrières et à soutenir le développement agricole durable par le biais de divers plans de soutiens.

Le Premier ministre a mis l’accent sur le rôle clé de la technologie dans la commercialisation des produits locaux, ajoutant que les femmes entrepreneurs devront se tourner vers des méthodes de production agricole qui sont dotées de techniques modernes et intelligentes pour une nation plus saine.

Les femmes, a-t-il dit, doivent adopter un mode de vie sain et faire des choix judicieux en ce qui concerne l’alimentation de leur famille. Pour lui, il est crucial de sensibiliser les femmes sur une alimentation saine et les différentes possibilités d’entrepreneuriat via le jardinage familial.

Les femmes: un gros potentiel

Mme Dookun-Luchoomun a souligné l’importance d’éduquer les jeunes et les femmes sur le rôle et la contribution de la production alimentaire locale. Le gouvernement, a-t-elle déclaré, est fermement convaincue du potentiel des femmes pour contribuer à la croissance économique du pays. Les femmes, a-t-elle ajouté, devront être encouragées pour devenir plus autonomes.

Yogida Sawmynaden , a souligné que le gouvernement a déployé de grands moyens, à travers diverses initiatives, pour assurer la sécurité alimentaire à un moment où le pays était en période de confinement.

About Redaction

x

Check Also

Après un lourd SUSPENSE – Anil Kumar Deep nouveau PATRON aux casernes centrales.

Après un long suspense autour du choix du nouveau commissaire de police, c’est ...