DSC_1281.JPG
La vice-premier ministre, Ministre de l’Education, de l’Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie, Mme Leela Devi Dookun-Luchoomun, a présenté le bilan du ministère de l’éducation pour l’année 2020 lors d’une conférence de presse, hier, à l’hôtel Hennessy Park, ébène.

La vice-premier ministre a rappelé que l’île Maurice, comme tous les autres pays du monde entier, a été affecté par la pandémie du Covid-19 et l’éducation est un des secteurs qui a été mis à rude épreuve. Suite à cela, le ministère a été proactif afin de relever ce défi et pour venir rapidement de l’avant avec des stratégies en conséquence.

Elle a énumérés les mesures phares mises en place pour la continuité des apprentissages en 2020. Ils sont:

PRE-PRIMAIRE

  • Le développement d’un curriculum mieux adapté pour le pré-primaire.
  • Des aides en termes de ressources pédagogiques pour une meilleure inclusion.

PRIMAIRE

  • Avec la fermeture des écoles, des programmes éducatifs ont été diffusés à la télévision sur les chaines nationales et les cours pour les grandes classes ont du se tenir en ligne.
  • Le Early Digital Learning Programme destinés aux élèves de Grades 1 à 3  a été étendu aux élèves de Grade 4.
  • Le Mauritius Institute of Education (MIE) travaille avec les Special Education Needs Schools pour un programme de soutien.
  • Le MIE a aussi produit des livres Braille pour les élèves du primaire dans les matières principales.

SECONDAIRE

  • Les étudiants ont pu consulter la plateforme du Student Support Portal pour retrouver des matériels pédagogiques relatifs à toutes les matières.
  • Le ministère, à travers un accord avec Microsoft, a fourni des Logins aux enseignants et à quelques 50 000 élèves pour les cours en ligne.
  • Les dates pour la tenue des évaluations nationales et internationales ont été revues.
  • Les infrastructures de 47 écoles secondaires ont été modernisées pour les rendre plus adaptées aux élèves à mobilités réduite.

 

ENSEIGNEMENTS SUPERIEUR, TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL

  • La mise sur pied de la Special Education Needs Authority (SENA) afin de créer un meilleur encadrement et promouvoir l’inclusion pour tous à un apprentissage de qualité.
  • La législation pour permettre à ce que les cours à distance et en ligne soient dispensés a été amendée.