Home > Actualités > Fête du Printemps – Le vice-président de la République et le ministre des Arts sous le charme de la danse du lion

Fête du Printemps – Le vice-président de la République et le ministre des Arts sous le charme de la danse du lion

Un moment fort des célébrations officielles de la fête du Printemps a été la danse du lion, une fierté pour les organisateurs à la cérémonie au Chung Shan Hall à Port –Louis. L’émerveillement chez le vice-président de la République et le ministre des Arts, invités d’honneur devant la magie qui s’opère toujours avec cette danse traditionnelle colorée exécutée sous le son hallucinant de tambours.

Lors de ces célébrations, le Vice-président de la République de Maurice, Eddy Boissézon, a salué la contribution de la communauté chinoise au développement du pays.

Il a rendu hommage en particulier aux ancêtres qui ont laissé leur terre natale pour venir s’installer dans l’île et construire la nation mauricienne.

Rappelant que la famille est le socle de la société, Eddy Boissézon a souligné que les festivités sont un moment important pour resserrer les liens familiaux et cultiver la solidarité.

Le Vice-président a rappelé que le nouvel an chinois, placé sous le signe du Buffle qui signifie robustesse et labeur, exige de la population de travailler ensemble. Parlant des impacts socio-économiques de la pandémie de Covid-19, il a lancé un appel pour unir les forces tout en s’appuyant sur la sagesse des ancêtres afin de pouvoir sortir du marasme engendré par l’émergence du SARS-CoV-2.

Avinash Teeluck : l’espoir après une année difficile

Plus tôt, au cours de la cérémonie du culte des ancêtres pour la fête du printemps à la pagode Kwan Tee, située à Les Salines, le ministre des Arts et du Patrimoine culturel, Avinash Teeluck, a affirmé que le nouvel an chinois représente l’espoir, surtout après une année difficile due à de l’apparition du nouveau Coronavirus. « L’année du buffle est synonyme de dur labeur, de persévérance et de travail et, est conforme aux efforts déployés pour développer le pays », a indiqué le ministre.

A Maurice, le diner familial, tenu la veille du nouvel an chinois, annonce le début de la fête du Printemps. Le lendemain, les familles se rendent à la pagode pour le culte des ancêtres où des offrandes d’encens, de thé, de vin, de fleurs, de fruits, de gâteaux chinois, et de billets funéraires leur sont présentées.

Des danses acrobatiques de lions, aux sons de musique traditionnelle et accompagnées de pétarade, sont aussi organisées, non seulement au sein des familles de la communauté chinoises, mais aussi chez d’autres communautés pour se débarasser des zones négatives.

About Redaction