Home / Actualités / Un sursis accordé à Akil Bissessur par la  Cybercrime Unit du CCID pour son interrogatoire « under warning »

Un sursis accordé à Akil Bissessur par la  Cybercrime Unit du CCID pour son interrogatoire « under warning »

 Suite à la plainte déposée contre lui par le CEO de Mauritius Telecom pour diffamation criminelle sous l’Information and Technology Act (ICTA ) l’avocat blogger Akil Bissessur a répondu présent à la convocation de la Central Criminal Investigation Department (CCID) le jeudi 25 février aux casernes centrales.

Me Bissessur assisté de deux hommes de loi, Mes Ashley Hurhangee et Samad Goolamally, s’est présenté à cette date devant les enquêteurs de la brigade criminelle chargée de la répression des délits liés à la cybercriminalité pour être interrogé sous l’avertissement d’usage

L’exercice n’a cependant pas pu se tenir en raison de l’indisponibilité de Me Rama Valayden, lui aussi assigné à la défense comme senior counsel dans cette affaire. Me Valayden vient de perdre sa mère, donc engagé dans les rites religieux de circonstance. Les enquêteurs ont accepté d’accorder un sursis à Me Bissessur sans lui communiquer la date de son prochain rendez-vous aux casernes centrales.

Des suppositions présentées comme des faits réels

Sherry Singh a, comme on le sait, déposé plainte à la CCID à la suite des violences dont il a fait l’objet sur la toile de la part de Me Bissessur. L’attaque tant sur le plan personnel que professionnel est  virulence et les supputations de l’avocat sont présentées au public comme étant des faits établis.

Les membres de la brigade de la cyber criminalité vont sans tarder commencer l’interrogatoire de Me Akil Bissessur afin de déterminer s’il aurait dépassé les bornes ou pas.

La conduite d’Akil Bissessur portée devant le conseil de l’ordre des avocats

Mais il faut aussi savoir que Sherry Singh a également déposé plainte contre Akil Bissessur auprès du Bar Council qui est investi des pouvoirs d’appliquer des sanctions contre quiconque parmi ses membres qui ne respecteraient pas les règles sévères de bonne conduite dans l’exercice de leur profession.

Le panel du conseil de l’ordre des avocats sera appelé à visionner les  posts de Me Bissessur. Ses membres pourraient  se faire une opinion sur le comportement de l’avocat et juger s’il pourrait être  un exemple à suivre dans le milieu de cette noble profession où on compte des gentlemen qui s’expriment en toute circonstance avec élégance.

Dans la correspondance adressée au Bar Council, Sherry Singh a déploré la ‘malhonnêteté et la conduite abjecte et honteuse” de Me Akil Bissessur. Une conduite qui pourrait saper la confiance du public en la profession légale, selon le patron de MT.

 

About Redaction

x

Check Also

Affaire George Floyd : Derek Chauvin, ex-agent de police de Minneapolis de 45 ans, encourt jusqu’à 40 ans de prison

Manifestations aux Etats Unis alors que se poursuivaient les débats dans le ...