Home / Actualités / Une NURSING OFFICER se voit refuser la PRIORITE dans un supermarché à Beau-Vallon

Une NURSING OFFICER se voit refuser la PRIORITE dans un supermarché à Beau-Vallon

Une infirmière a vécu une bien mauvaise expérience dans un super marché dans le Sud. Un policier lui a interdit le droit de passer à la caisse sans devoir faire la queue comme le dit le règlement. Par décision spéciale du gouvernement, les membres du personnel médical qui sont parmi les Frontliners n’ont pas l’obligation de suivre l’ordre alphabétique pour aller faire leurs achats et non plus de devoir attendre pour passer à la caisse.

C’est en présence des clients à l’intérieur du libre-service que la scène s’est déroulée la semaine dernière.  Lorsque l’infirmière, une habitante de Saracas Lane, Beau-Vallon, âgée de 24 ans  à voulu régler ses achats à la caisse, ce droit lui a été refusé.  Il y avait là un policier qu’elle a décrit comme un rustre qui lui a intimé l’ordre  d’aller à l’arrière dans la file d’attente. Elle lui a alors présenté sa carte de Work Access Permit en lui disant qu’en sa qualité de Front Liner de la Santé, elle n’avait pas à faire la queue. Mais l’autre n’a voulu rien entendre et, en haussant le ton, lui a dit « La loi ine changer madame, all par derrière, ou met la queue ».

Sachant que tel n’était pas le cas, l’infirmière a immédiatement alerté son département. Elle va avoir la confirmation qu’il n’y avait rien de changé et que les règlements du confinement était toujours en force. Elle est alors retourné vers l’officier de police pour lui en tenir informé. Celui-ci s’est mis en colère : « Madam, ou pas kompran, faire la queu ou bisin re alle derriere. »

Au même moment, la plaignante a pu voir des collègues travaillant dans son département faire leur entrée dans le supermarché, et cela, sans être inquiétés par qui que ce soit. L’infirmière s’est sentie humiliée.

C’est alors qu’elle a pris la seule décision qu’il fallait. C’était de rapporter le cas au poste de police de Mahebourg. Lorsque les policiers sont arrivés, leur collègue avait disparu. La nurse dit être en mesure de le reconnaître. Il s’agirait d’un membre de la force affecté au département Police Driving School. 

 Sa conduite mérite toute l’attention de la part des hautes sphères de la police. Il est inconcevable qu’un policier ne soit pas au courant d’un règlement aussi basique.

About Redaction

x

Check Also

Affaire George Floyd : Derek Chauvin, ex-agent de police de Minneapolis de 45 ans, encourt jusqu’à 40 ans de prison

Manifestations aux Etats Unis alors que se poursuivaient les débats dans le ...