Home / Uncategorized / C’est prouvé, l’activité physique même MODEREE réduit les risques de mourir du Covid

C’est prouvé, l’activité physique même MODEREE réduit les risques de mourir du Covid

Des chercheurs californiens ont mesuré l’impact d’une activité physique sur près de 50 000 personnes qui ont contracté le Covid-19. Celles qui pratiquaient une activité physique de l’ordre de 150 minutes par semaine avaient beaucoup moins de risques de développer une forme grave ou de décéder.
« Ce qui est très intéressant est que cette étude porte un regard a posteriori sur des personnes qui ont contracté le virus. Elle démontre qu’une activité physique même modérée ou plus vigoureuse de 150 minutes par semaine réduit de façon très significative les risques d’hospitalisation et de décès ».

Contacté, Philippe Amouyel, Pr de Santé publique à l’université de Lille, revient en détail sur le travail mené par une équipe de chercheurs californiens sous la houlette de Robert E. Sallis. Ces derniers ont analysé les profils de 48 440 adultes (moyenne d’âge de 47 ans) qui ont été touchés par le virus entre le 1er janvier 2020 et le 21 octobre 2020. Tous ont déclaré le niveau de leur activité physique au cours des deux années précédentes. « Le risque de décès par rapport à une personne inactive (moins de dix minutes d’activité physique par semaine) diminue de l’ordre de 20 à plus de 50 % en fonction de l’intensité et de la durée de la pratique ».

Système immunitaire renforcé

Encore convient-il de s’entendre sur les termes. « On considère que le niveau est modéré lorsque vous pouvez parler après l’effort (marche, jardinage…) ou vigoureux quand vous êtes essoufflé (course..) », précise Philippe Amouyel. Les explications sur les bénéfices acquis rejoignent celles déjà connues sur les bienfaits du sport en général. Le médecin lillois pointe « le renforcement du système immunitaire, une action anti-inflammatoire, la réduction des facteurs de comorbidités (poids, hypertension artérielle, diabète…) » « Faire une demi-heure de sport tous les jours est hautement recommandé »…

Ce que martèle Robert E.Sallis, co-auteur de cette étude, qui signale en conclusion « qu’une activité physique constante est hautement associée à la réduction des formes sévères du Covid-19 chez les adultes ».

« Faire une demi-heure de sport tous les jours est hautement recommandé »

Les chercheurs insistent sur « la promotion d’une activité physique par les agences de santé au titre d’une évidence dans un parcours de soins ». Et qui, à ce titre, devrait être intégrée pleinement dans le cadre de la lutte contre ce virus. Plusieurs sportifs de haut-vol et patrons de salles de sports comptent interpeller le gouvernement à ce propos.

Pour autant, si l’activité physique réduit les risques de développer une forme grave ou de décéder du Covid-19, elle n’a aucun effet sur le fait de le contracter ou non. Les gestes barrières restent indispensables. « Le sport permet simplement de mieux résister », conclut Philippe Amouyel.

About Redaction

x

Check Also

Les tribunaux reprennent leur activités à partir du 3 mai sous de nouvelles conditions