Home / Actualités / SORCELLERIE – Sous l’emprise d’un pandit, elle se fait dépouiller, violer et bercer de FAUSSES promesses

SORCELLERIE – Sous l’emprise d’un pandit, elle se fait dépouiller, violer et bercer de FAUSSES promesses

Un pandit se faisant passer pour un chasseur de démons, est parvenu à soutirer une somme de Rs750 000 d’une jeune femme, Karuna agée de 35 ans contre la promesse de guérir son frère. Le prêtre est aussi arrivé à amener la jeune femme à avoir des relations sexuelles avec lui comme moyen ‘pour faire mieux fonctionner les séances de prières.” Il y a  même eu des promesses de mariage de la part du pandit et tout s’est effondré comme un château de cartes.
Le prêtre hindou, un certain Prakash âgé d’une quarantaine d’années, a trouvé la poule aux œufs d’or lorsqu’une jeune femme totalement désemparée s’est présentée à son domicile à Overseas Road Lallmatie pour lui demander de l’aide. Il s’agit du cas de son frère qui souffre de maladie mentale, une maladie qui s’est révélée rebelle à tous les traitements, Elle jugeait que seule la prière pourra régler le problème.
Dès la première visite auprès du pandit, celui-ci a vite dressé un accablant diagnostic. “Il y a des esprits mauvais qui sont entrés dans le corps du garcon. Pour s’en débarrasser, il n’y a pas de problème. On doit passer par des séances de prières‘. Prakash fixe ses honoraires à Rs11 000, une somme que la sœur du patient accepte de payer cash sans se douter ce que l’avenir lui réserve.
UNE CROIX EN METAL DETERRÉE
Le jour suivant la jeune femme va recevoir la visite du pandit qui est arrivé à bord de sa voiture. Une fois sur place, le prêtre s’arrange pour effectuer une visite de la cour de Karuna et lors de ses explorations, il se baisse et annonce qu’il a déterré une croix en métal. Il s’agirait d’un signe et il va dire à la jeune femme que son frère était sous l’emprise des esprits mauvais et que c’est aux moyens de forces occultes qu’on sera en mesure de s’en débarrasser.
Pour achever de convaincre la jeune femme Prakash lui dit qu’il a “déjà traité des cas pareils avec succès dans le passé” , donnant ainsi l’espoir à la jeune femme que son frère va recouvrer la santé.

UNE POUPÉE SOUS LE SABLE

Cette fois, Prakash décide d’emmener sa cliente accompagnée de sa mère de cette dernière et de son frere malade à la plage de Belle-Mare. Et là comme par magie, il arrive à extraire une poupée du sable. Il savait ce que signifiait cette découverte et ce qu’il avait à faire. Toute l’opération d’exorcisme coûterait la somme de Rs 79 000. A partir de cette date, le montant sera réglé par tranches en différentes occasions.
Finalement, le prêtre va faire un autre troublant constat et en fera part à sa cliente. Il lui dit qu’elle est elle-même habitée par des mauvais esprits et qu’il fallait s’en débarrasser. C’est le 25 aout 2016 qu’il s’est occupé de Karuna quis’est présentée chez lui à Lallematie. Il l’a fait entrer dans la chambre à coucher et lui a mis de l’encens entre les mains avant de lui annoncer qu’il fallait induire son corps de d’encens en poudre. Il fait lui-même glisser l’ouverture de la fermeture éclair du churidar de sa cliente et après qu’elle se soit dévêtue, c’est avec la crainte des démons qu’elle s’est allongé sur le dos. C’est alors que le prêtre a eu des relations sexuelles avec elle.

LA RUPTURE

En de nouvelles occasions, c’est le prêtre lui-même qui a fait les déplacements chez la jeune femme pour les besoins de la prière. Et aussi pour la forcer à avoir des relations sexuelles avec lui.
En 2019 le pandit lui annonça que sa femme et lui s’étaient séparés et qu’il allait donc l’épouser. Le temps a passé et le 10 avril dernier, elle a débarqué chez le pandit à 7 heures du matin. Mais celui-ci a refusé de la recevoir et lui a annoncé que leurs relations étaient terminées.

La jeune femme s’est rendue à la police pour dénoncer le pandit en disant dans sa plainte que celui-ci lui a volé la somme totale de Rs750 000 et a abusé d’elle sexuellement en de nombreuses occasions sans son consentement.
L’affaire suit son cours.

About Redaction

x

Check Also

NEF – Distribution des tablettes aux étudiants à St Pierre

Des étudiants des Grades 10 à 13, au nombre de 542, ont ...