« Selon les ingénieurs, une partie du Victoria Urban Terminal sera opérationnelle à partir de novembre 2021, tandis qu’une deuxième phase, qui accueillera les marchands ambulants, sera prête vers mars ou avril 2022 ».

Le Vice-premier ministre, ministre des Collectivités locales, de la Gestion des Catastrophes et des Risques, Dr Mohammad Anwar Husnoo, a fait cette déclaration suite à une visite effectuée au Victoria Urban Terminal, à Port-Louis. Le président de la Street Vendors Association, Hydar Ryman, et d’autres personnalités étaient également présents.

La visite avait pour objectif de faire le point sur les travaux de construction achevés jusqu’à présent et de trouver des moyens afin de résoudre d’éventuels problèmes d’égouts et de drains dans cette zone, entre autres.

Le Vice-premier ministre a exprimé sa satisfaction quant à l’avancement des travaux et a fait ressortir que le but de la visite était aussi de permettre aux marchands ambulants d’avoir un aperçu de l’endroit où ils seront relocalisés et du type d’étals qu’ils auront la possibilité d’acquérir à l’avenir. Il a souligné l’importance de connaître le point de vue des marchands ambulants, car le terminal, une fois complété, accueillera quelque 1 000 d’entre eux. La zone, qui leur sera dédiée, sera divisée en plusieurs sections comme suit : nourriture, fruits et légumes.

En outre, Dr Husnoo a affirmé que ce projet, qui comprendra également des espaces de bureaux, un point de débarquement pour les autobus, une aire de stationnement pour quelque 400 véhicules ainsi que des stands de taxis, va changer le paysage de Port-Louis. Il a également rappelé que les marchands ambulants avaient obtenu l’assurance qu’ils seraient relocalisés et que ce projet témoigne de l’engagement du gouvernement à leur égard.

Pour sa part, M. Ryman a indiqué que, grâce à un partenariat public-privé, le gouvernement a déployé beaucoup d’efforts pour permettre au projet du Victoria Urban Terminal de se concrétiser. Il a ajouté qu’à travers ce projet, le gouvernement reconnaît la contribution des marchands ambulants au développement socio-économique du pays. M. Ryman a de plus félicité le consortium du secteur privé pour sa contribution au projet.

Source GIS