Home / Actualités / Sir Anerood Jugnauth tire sa REVERENCE dans une climat de grande EMOTION nationale

Sir Anerood Jugnauth tire sa REVERENCE dans une climat de grande EMOTION nationale

C’est dans la solennité que se sont déroulées ce samedi 05 juin les funérailles nationales de sir Anerood Jugnauth qui s’est éteint le jeudi 03 juin à l’âge de 91 ans au terme d’une carrière riche en réalisations qui lui ont valu le titre de père du développement économique et architecte de l’ile Maurice moderne.

L’ancien Premier ministre qui a également servi comme président de la République, a eu droit à des obsèques nationales avec le concours des éléments de différentes unités de la force policière en tenue d’apparat et de l’orchestre de la police.

Si en raison du coronavirus, tout a été mis en œuvre pour prévenir les déplacements des foules, de nombreux Mauriciens ont pu suivre sur le petit écran et sur les réseaux des stations privées, le parcours du cortège funèbre de La Caverne, Vacoas lieu de résidence de SAJ jusqu’au lieu de crémation au Jardin Botanique de Pamplemousses.

Selon un itinéraire bien établi, le cortège a fait halte aux endroits ayant valeur de symbole dans la vie du tribun. Pour commencer, Palma où Anerood Jugnauth est né en 1930. Puis la cour suprême à Port-Louis, car Anerood Jugnauth, après ses études de droit au Lincoln Inn en Angleterre, a travaillé comme avocat et aussi à la magistrature à Maurice.
Le cortège a fait halte au bâtiment du Trésor où se trouve le Prime Ministers Office et aussi devant l’hôtel du gouvernement.

Sur le trajet, on a pu voir les gens en bordure de route lancer des fleurs sur la voiture transportant la dépouille de SAJ. Et dans sa circonscription, ici, la foule est plus nombreuse et bravant les interdictions, les gens sont venus en nombre rendre un ultime hommage à SAJ. Là aussi encore c’est une pluie de fleurs.

Pour ceux qui n’ont pu faire le déplacement en raison des mesures sanitaires en vigueur dans le pays, ils ont pu suivre un des moments poignant de la journée après les adieux à La Caverne. C’était quand le Premier ministre, digne dans la douleur, a donné le feu à son père pour son dernier voyage selon  les rites hindous.

Une page de notre histoire s’est tournée avec la disparition du tribun qui fait de son fils  Pravind le dépositaire de son combat pour la sauvegarde de nos intérêts territoriaux.

A tous ceux qui pleurent la disparition de SAJ, BreakpointNews leur adresse ses vives sympathies.

LES ADIEUX DE LADY SAROJINI A PANDIT A LA CAVERNE

About Redaction

x

Check Also

Bablee, Dhunoo et Ittoo remettent des tablettes aux enfants inscrits dans le registre social

Les familles du SRM sont confrontées à divers défis et, en raison ...