Home / Actualités / CECPA: Session virtuelle sur les opportunités des AFFAIRES entre Maurice et l’Inde

CECPA: Session virtuelle sur les opportunités des AFFAIRES entre Maurice et l’Inde

La communauté des affaires de l‘Inde doit saisir les opportunités d’investissement sous le Comprehensive Economic Cooperation and Partnership Agreement (CECPA) et doit également capitaliser sur les opportunités qu’offre le continent africain et celles proposées par d’autres pays avec lesquels Maurice a conclu des accords comme l’Union Européene et la Chine.

Déclaration du ministre du Transport routier et du Métro léger, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international,  Alan Ganoo, ce 7 juin lors de sa participation à une session virtuelle axée sur les opportunités d’investissement sous le CECPA. La session était une initiative de la Confederation of Indian Industry (CII) et du haut-commissariat de Maurice en Inde.

Le ministre des Finances Renganaden Padayachy, la haut-commissaire de l’Inde à Maurice, Mme K. Nandini Singla, la haut-commissaire de Maurice en Inde, Mme Santi Bai Hanoomanjee et le président de la CII, Dr Anish Shah, étaient également présents à cette séance virtuelle.

Pour la promotion de relations économiques et commerciales

Allan Ganoo a souligné que Maurice et l’Inde devront s’unir afin de promouvoir les relations économiques et commerciales mutuelles pour assurer le développement des deux pays surtout face à la pandémie de la COVID-19.

Le ministre a déclaré que le CECPA qui repose sur les échanges de biens., le commerce des services et la coopération économique, offre des opportunités pour les exportateurs et les importateurs indiens, et aidera à améliorer l’accès de l’Inde sur le marché mauricien.

Le ministre a fait ressortir que les entreprises indiennes peuvent exporter 310 produits à des tarifs préférentiels sur le marché mauricien tout en ajoutant qu’elles peuvent également s’approvisionner en quelque 600 produits à des tarifs préférentiels en provenance de Maurice. Il a aussi souligné que les opérateurs indiens ont accès à plus de 100 sous-secteurs de services à Maurice, notamment les affaires, les TIC et la santé.

Le ministre des Finances a parlé de l’importance du CECPA pour renforcer davantage les relations bilatérales entre les deux pays pour le bénéfice mutuel des citoyens.  Le CECPA offre une plate-forme appropriée pour la reprise économique suite à la COVID-19, a-t-il dit.

Maurice, a ajouté le ministre, offre plusieurs opportunités et représente une plaque tournante pour le développement du corridor Asie-Afrique. Le Dr Padayachy a également évoqué la coopération économique, autre élément clé du CECPA, qui sera mis en œuvre d’ici deux ans.

La haut-commissaire de l’Inde a invité les investisseurs indiens à explorer les opportunités offertes par le CECPA, tout en soulignant que Maurice est stratégiquement placée, liant l’Afrique et l’Asie. Elle a réitéré le soutien de l’Inde à Maurice dans cette initiative.

Cette conférence virtuelle, la première d’une série

Quant à Mme Hanoomanjee, elle a souligné que cette conférence virtuelle est la première d’une série de sessions qui vont se tenir pour promouvoir le CECPA. Des réunions ont déjà été initiées avec différentes chambres de commerce indiennes pour les sensibiliser sur les opportunités d’investissement à Maurice, a-t-elle ajouté.

Le président de la CII, le Dr Shah, a fait ressortir que le CECPA contribuera à stimuler le commerce et l’investissement à Maurice, ajoutant que le commerce bilatéral est une composante importante de l’engagement économique.

About Redaction

x

Check Also

NEF – Distribution des tablettes aux étudiants à St Pierre

Des étudiants des Grades 10 à 13, au nombre de 542, ont ...