Home / Actualités / Des HURLEMENTS à Résidence Malherbes  – Une femme de 89 ans se faisait VIOLER par nul autre que son fils

Des HURLEMENTS à Résidence Malherbes  – Une femme de 89 ans se faisait VIOLER par nul autre que son fils

 

Soudain, à la mi-journée de ce dimanche 20 juin, des cris se font entendre  d’une maison à Résidence Malherbes à Curepipe. La voisine la plus proche s’approche de cette maison où les appels au secours continuaient. Il n’y a pas de doute, la vieille dame qui occupe cette demeure est en train de se faire agresser. La voisine tente d’ouvrir la porte. Celle-ci était verrouillée et elle n’arrivait pas au bout de ses peines.
Elle va essayer de savoir ce qui se passe et, en regardant à travers une fenêtre, va être horrifiée. Il y a deux personnes nues sur le lit. Il s’agit de sa voisine étendue sur le dos et sur elle un homme, également en tenue d’Adam. La vieille était en train de se faire agresser sexuellement et, surprise, le violeur est nul autre que son propre fils. Les deux vivent dans la même maison où la vieille femme se faisait souvent maltraiter et dépouiller par son scélérat de fils.
Très vite, le témoin de la scène va alerter le voisinage. Elle va tout leur raconter. Tout le monde s’est aussitot alors avancé en rang serré vers la maison de la nonagénaire. Sans ménagement, on s’attaque à la porte. Celle-ci va céder permettant aux secouristes d”entrer.

En regardant autour d’eux, les nouveaux arrivants vont avoir la confirmation qu’un acte malveillant avait été commis.
Ils ont pu voir la grand mère dans une position sur le lit qui laisse clairement deviner ce qu’elle a enduré.
Les premiers soins sont portés à la vieille avant qu’elle soit  transportée à l’hôpital Victoria. Le fils lui n’avait pas bougé. Il a eu le temps de se rhabiller avant l’arrivée des voisins. Il a été embarqué par la police qui l’a emmené  au poste d’Eau Coulée pour son interrogatoire et inculpation.  

Les parents de la vieille ont tenté de lui venir en aide dans le passé en prenant avec eux sa carte de pension afin qu’ils puissent réunir le montant necessaire pour la faire admettre dans une maison de retraite.
Ils ont finalement découvert qu’il n’y avait pas un centime sur le compte. Son fils a trouvé le moyen de s’en approprier.                             

En ce qui concerne la maltraitance dont elle faisait l’objet, la vieille n’arrive plus à se déplacer normalement après des chutes. 
L’enquête policière suit son cours.

About Redaction

x

Check Also

Maurice rouvre ses FRONTIERES avec l’un des taux de VACCINATION complète les plus élevés en Afrique

Maurice se prépare à la réouverture de ses frontières avec confiance et ...