Home / Actualités / Les deux ROTTWEILERS qui ont attaqué un comptable restent INTROUVABLES – le propriétaire en liberté CONDITIONNELLE

Les deux ROTTWEILERS qui ont attaqué un comptable restent INTROUVABLES – le propriétaire en liberté CONDITIONNELLE

Image  close-up Rottweiler.

Les deux molosses qui se sont attaqués à un passant dans la nuit samedi 18 septembre à la rue Mère Barthélemy près du monument Marie Reine de la Paix ont disparu. Le propriétaire, Roddy Venkatasamy, n’a été d’aucune aide à la police pour les retrouver. Il a été libéré sous cation ce lundi 11 octobre à la suite d’un ruling de la magistrate Shavina Jugnauth. Il a eu à fournir une caution de Rs50 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs500 000.

A sa sortie du tribunal, le prévenu a pour la première fois répondu aux questions des journalistes. Il a d’emblée clamé son innocence. Il a reconnu être le propriétaire des deux chiens mais qu’il n’avait aucune idée comment ceux-ci se sont retrouvés dans la rue le soir de l’attaque qui a failli coûter la vie à un habitant de la région. Il dit que ses bêtes sont toujours placées sous bonne garde. Donc assumant qu’il a bien fallu une main pour ouvrir les portes pour les faire sortir..

Il y a des zones d’ombre autour de cette affaire. Est-il possible que des étrangers auraient pu prendre le risque de s’approcher de ces redoutables chiens de garde  sans s’exposer au danger. Autre point obscur : les chiens auraient ils pu sortir eux mêmes et par la suite se pavaner sur la voie publique sans attirer l’attention.

En réponse à une question sur le déchaînement, des internautes à la suite de l’attaque nocturne des molosses, Roddy Venkatasamy, a dit qu’il n’était pas au courant. Il a d’autre part précisé que l’attaque ne s’est pas déroulée devant sa porte et a voulu savoir ce que faisait le comptable entre 10 heures et une heure du matin près de son domicile ?

L‘enquête de la police qui n’est pas terminée devraient aider à lever le voile sur autant de mystères. Le prévenu répond toujours d’une accusation de coups et blessures involontaires infligés par négligence. 

Lors de la précédente audience, la police avait objecté à la motion de remise en liberté présentée par Me Raouf Gulbul, avocat de Roddy Venkatasamy. Et cela pour sa propre sécurité, selon la police. La magistrat a tranché en faveur de l’accusé qui retrouve la liberté conditionnelle après 21 jours en cellule policière

About Redaction

x

Check Also

Coronavirus – OMICRON, nouveau variant n’a pas été DETECTE à Maurice, dit le ministre de la Santé

Arrivée des touristes Sud-africains au SSR International Airport à Plaisance samedi Le ...