Home / Actualités / Navin Ramgoolam CANDIDAT au poste de Premier ministre – l’Entente de l’Espoir sur la corde RAIDE

Navin Ramgoolam CANDIDAT au poste de Premier ministre – l’Entente de l’Espoir sur la corde RAIDE


Les dirigeants de l’entente de l’Espoir ( Paul Bérenger, Xavier Duval, Roshi Bhadin, Arvind Boolell et Nando Bodha) nagent en eaux troubles. Soit ils campent sur leur position de ne pas accepter le Dr Navin Ramgoolam comme le leader de l’entente aux prochaines élections générales ou alors qu’ils finissent par composer avec lui.

Navin Ramgoolam a pour sa part fait clairement connaître ses intentions lors de déclarations fracassantes sur les ondes d’une radio privée durant la semaine écoulée. Il a, en effet dit sans ambages que son souhait était de retourner au pouvoir comme prochain Premier ministre.

Il vient ainsi prendre à contre-pied ceux qui ne veulent pas de lui comme leader d’une alliance des partis de l’opposition. Reste à savoir ce que vont faire les dirigeants de l’opposition au sein de laquelle il y a de sérieux prétendants au poste de Premier ministre.

Pour ceux qui connaissent Navin Ramgoolam, ses intentions ne sont pas à prendre à la légère. Donc pas de possibilité de retour en arrière sur sa décision. D’autant plus qu’il veut aussi préparer la relève au sein de son parti.

Reste à savoir comment vont réagir les partenaires de l’Entente de l’Espoir face à Navin Ramgoolam considéré il n’y a pas longtemps comme indésirable.

Si alliance, il devrait y avoir, c’est sous les conditions de Navin Ramgoolam, selon l’interprétation qu’on peut donner à son intention de briguer le poste de Premier ministre.

L’opposition est appelée donc à mettre de l’ordre dans ses rangs si elle voudrait éviter une nouvelle déroute face à un redoutable adversaire qu’est le MSM de Pravind Jugnauth, selon des observateurs.

Autre révélation faite par Navin Ramgoolam lors de la même interview, c’est au sujet de la conversation qu’il avait eue avec le Premier ministre Pravind Jugnauth lors de la fête indienne avant d’aller se faire soigner en Inde. Un tête-à-tête qui avait soulevé des interrogations au sujet d’un éventuel rapprochement entre le MSM et le Parti travailliste

« Li, fine dire moi eski to fine faire to vaccin ?» C’est de cela qu’on a parlé, a dit Navin Ramgoolam amusé.

Navin Ramgoolam est actuellement en auto isolement chez lui et ne rapprendra ses activités politiques que dans neuf mois, suivant les conseils de l’équipe médicale indienne.

Il a vivement conseillé aux Mauriciens de respecter les règles sanitaires. C’est à ce prix qu’on parviendra à casser la chaîne de transmission du virus, a-t-il insisté.

About Redaction

x

Check Also

Une demande de RANCON qui tourne mal pour les RAVISSEURS d’un jeune homme

Les maîtres chanteurs qui avaient demandé une rançon pour la libération d’un homme ...