Home / Actualités / Omicron toujours ABSENT à Maurice – sa virulence et ses impacts sur la santé sont jusqu’à présent inconnus

Omicron toujours ABSENT à Maurice – sa virulence et ses impacts sur la santé sont jusqu’à présent inconnus

C’est une véritable course contre la montre. Les laboratoires de par le monde, sont à l’œuvre pour mettre au point un vaccin contre le nouveau variant qui fait peur, tant par sa virulence, que sa rapidité de circulation. Selon les premières informations, Omicron s’est montré rebelle aux traitements disponibles. La bonne nouvelle est que l’antidote pour le combattre pourra définitivement être trouvé. La mauvaise, c’est la longue période qui sera nécessaire pour mettre le vaccin sur le marché.

D’ici une semaine, les travaux en laboratoire auraient produit des résultats, mais quant à voir la commercialisation du nouveau vaccin, celui-ci prendra cent jours soit trois mois, selon les milieux avisés. La marche à suivre, c’est une vigilance extrême pour renforcer son système immunitaire. Surveiller son alimentation, éviter les foules, faire des exercices physiques réguliers dans un endroit bien aéré et respecter les règles sanitaires que tous les Mauriciens connaissent.

Le sujet a été abordé vendredi par la directrice par intérim du Laboratoire central, Dr Janaki Sonoo, lors de la conférence de presse du National Communication Committee à Port Louis. La variante Omicron, dit-elle, est qualifiée de préoccupante avec une transmissibilité élevée. D’ajouter que sa virulence et ses impacts sur la santé sont jusqu’à présent inconnus.

Le Dr Dr Kailesh Jagutpal, ministre de la Santé et du Bien-être a pour sa part dressé le bilan de la situation du Covid à Maurice. Son rapport : Au total, 111 067 personnes, représentant 9 % de la population, ont reçu leur injection de rappel COVID-19

Quelque 111 067 personnes, représentant 9 % de la population, ont reçu leur injection de rappel COVID-19. Un total de 929 087 personnes, soit 75,7% de la population, ont reçu la première dose d’un vaccin COVID-19 tandis que 895 815 personnes, représentant 73% de la population, ont reçu une deuxième dose.Sonoo

Quant aux moins de 18 ans, 33 940 personnes ont reçu une première dose du vaccin Pfizer-BioNTech, et 28 502 leur deuxième dose.

Suivez la conférence de presse du National Communcation Committee avec en première partie l’exposé du ministre Kailesh Jagutpal. En deuxième partie l’exposé de la Dr Sonoo.

About Redaction

x

Check Also

Une demande de RANCON qui tourne mal pour les RAVISSEURS d’un jeune homme

Les maîtres chanteurs qui avaient demandé une rançon pour la libération d’un homme ...